L’histoire agitée des sourds, de leur éducation et de leur place dans le monde, nous permet de découvrir pourquoi certains pays comme la France ont privilégié  l’éducation oraliste alors que les Etats-Unis ont choisi la communication par la langue des signes.

Les premières techniques d’éducation des sourds ont été inventées en Espagne par le prêtre Juan de Pablo Bonet qui éduquait le fils sourd d’un noble. Il a écrit un livre (Lettres à leurs éléments primitifs et art d’enseigner à parler aux muets) où il préconise la démutisation, la lecture sur les lèvres et l’apprentissage précoce de la lecture.

Le portugais Jacob Rodrigue Pereire va ensuite diffuser l’héritage de Juan de Pablo Bonet au Portugal et en France tout au long du 18ème siècle.

En France les sourds vont pendant longtemps communiquer avec une langue des signes spécifique à chaque groupe, ce qui empêche de nombreux sourds de communiquer entre eux. Cependant l’Abbé de l’Epée conscient de l’impossibilité des sourds de communiquer entre eux, va avoir l’idée de créer l’Institut National des Jeunes Sourds en 1791 où la Langue des Signes va se développer.

Le pays qui n’est pas affecté par le Congrès de Milan est les Etats-Unis. Ils utilisent une  méthode globale incluant la langue des signes dont la méthode de l’Abbé l’Epée. Cette méthode a  un succès dans la communauté sourde américaine, dont la  première et unique Université au monde, Université Gallaudet

Cependant, de nombreuses personnes sont pour un enseignement à l’oral où la langue des signes y est bannie. Il sera alors organisé le congrès de Milan en 1880,où les oralistes sont en majorité, qui déclarera la méthode d’enseignement de l’oral comme plus bénéfique que la langue des signes.

Les écoles françaises vont toutes abandonner l’utilisation de la langue des signes française avec un effet contrasté puisque certains élèves habitués à la langue des signes vont se retrouver en échec scolaire.

Il faudra attendre 1991 avec l’amendement “Fabius” qui reconnaîtra aux familles le droit de choisir la communication dans l’éducation de leurs enfants sourds puis 2005 avec la loi du 11 février qui met fin à l’obligation de la méthode orale pour l’éducation des sourds.

 

 

 

Catégories : Surdité